Elzbieta Sikora

compositeur

Bienvenue sur le site d'Elzbieta Sikora
Switch to the english version

Accueil du site > ElzbietaSikora.com FR > Catalogue > Opéra

Titre Description Année Durée (min) Effectif / Extrait sonore
“Madame Curie”

livret Agata Miklaszewska, adaptation Elzbieta Sikora CM 15 novembre 2012, UNESCO hall, Paris, production de l’Opera Baltycka de Gdansk, Pologne Anna Mikolajczyk, soprano, rôle titre Wojciech Michniewski dir. Marek Weiss metteur en scène

« …La partition d’Elżbieta Sikora est elle aussi bouillonnante, généreuse, souvent percussive et cuivrée – peut-être pour s’approcher de la luminosité mortelle du radium. Elle enveloppe de son énergie le rôle-titre, ne s’appesantit jamais en langueurs inutiles, se colore de touches fines et vives – et plus souvent de graves grondant en pédales anxieuses. Le langage de la compositrice, qui mêle orchestre et informatique, est volubile et nourri, poétique aussi : la déploration de Marie sur le corps de son époux, « Pierre, je veux te dire… », est un bijou d’émotion et de grâce vocale. Car l’écriture vocale de Sikora, pour être ample et bousculée, n’en est pas moins cohérente, mêlant le geste ensauvagé et le mélodisme qui marque l’oreille…. » Chantal Cazaux

« …Composée par Elzbieta Sikora, sur un livret de Agata Miklaszewska , cet opéra , un travail de deux ans , est peut-être une manifestation de sérialisme lyrique avec des touches néo-romantiques, fascinante par sa richesse, sa couleur et l’expressionnisme de l’orchestration. Le spectateur est entraîné tout le long par une partition qui suit l’action de très près. La musique parle pour elle-même, et comporte de très beaux airs pour les solistes. On aurait compris l’histoire sans mots…. » Christa Blenk

« ….la musique empoignante d’Elżbieta Sikora met à l’œuvre l’efficacité des timbres instrumentaux, relevés d’un riche pupitre de percussions. L’Orchestre de l’Opéra Baltique de Gdansk, soumis à une écriture exigeante, est fermement conduit par Wojciech Michniewski soucieux du détail et du relief. Il instaure dès le début une tension dramatique extrême sans jamais noyer les lignes des voix. Sikora opte pour un lyrisme largement déployé, intense comme la brillance du radium même s’il frise parfois l’excès de son… »

Michèle Tosi La Scène, Opéra

2010-2012 110’

11 voix solistes, chœur mixte, orchestre 3333/ 3431/harpe/accord. /guitar/3batt /archi 14,12,10,6,4/ partie électronique Editeur PWM

Voir les vidéos



L’Arrache-coeur

Libretto basé sur le texte de Boris Vian
Commande de Radio France

Création Mondiale, 1986 diffusion sur France Culture (version courte 45’) Création Mondiale, 16. 09.1995 Opéra National de Varsovie (version longue polonaise 1h20’) Création Mondiale, 6-8.06 1997 Centre Pompidou, Paris (version longue française 1h20’)

"...musique de laboratoire, dépouillée, ciselée comme une épure, avec de chaleureuses lignes vocales et des frémissement d’orchestre d’une violence et d’une tension parfois insoutenable..."
Xavier Lacavalerie, "L’opéra tonique", Télérama, 22 novembre 1995

"...musique acérée, âpre et violente, qui sert de support aux interventions d’un petit choeur (remarquable !), particulièrement originales dans leur construction harmonique..."
Michel Lambert, Opera International, Janvier 1996,

"...écriture légère, tonique, pleine d’humour..."
Catherine Rostin-Saint-James, La Lettre du Musicien, Janvier 1996

"...musique qui intrigue..."
Jacek Marczynski, Rzeczpospolita 18 Septembre 1995

"...La musique de Sikora semble adoucir l’amertume de Vian..."
Dorota Szwarcman, Gazeta Wyborcza 21 Septembre 1995

"...Cette musique fascine par la richesse et l’ingéniosité de l’orchestration, capte l’auditeur par son habileté de narration..."
Ewa Solinska, Zycie Warszawy, 18 Septembre 1995

"...une musique dense, intense, suivant sans relâche l’événement scénique...une musique pleine d’attractions, on pourrait dire sensuelles, musique qui aime plaire, parfois épatant par son extériorité..."
Elzbieta Szczepanska, Ruch Muzyczny 12 Novembre 1995

1984-86 1992 80

pour soprano, mezzo-soprano, ténor, baryton, basse, 2 voix d acteurs, 3 voix d enfants, choeur SATB et ensemble de chambre / cl, tr, batt, quatuor à cordes



Derrière Son Double

Texte de Jean-Pierre Duprey Commande de Radio France

Création Mondiale 1983, diffusion sur France Culture

1983 27

radio-opéra pour soprano, baryton, 4 voix d’acteurs, flûte, percussion, quatuor à cordes et sons électroniquesradio-opéra pour soprano, baryton, 4 voix d’acteurs, flûte, percussion, quatuor à cordes et sons électroniques



Ariadna

Opéra de chambre pour soprano, mezzo-soprano et orchestre
Texte de Cesare Pavese ( traduction polonaise de M.S.Kasprzysiak)

Création Mondiale 12 Mars 1979, Ewa Ignatowicz, soprano, Lidia Juranek, mezzo-soprano, l’Orchestre de l’Opera de Chambre de Varsovie, Jacek Kasprzyk, dir.

Disque : Polskie Nagrania SX 1778

1977 30

opera de chambre pour soprano, mezzo-soprano et orchestre 2020- 0020, batt. /2 /, pfte, archi /7 vn, 2 vc/



Retour au sommaire des œuvres
 
SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0